Ville amie des enfants

Département ami des enfants Intercommunalité amie des enfants

La Moselle : promouvoir l’attachement parents/bébés de bonne qualité

© Fotolia

Pour prévenir les risques de maltraitance, le Département de la Moselle expérimente un projet de promotion de la santé et de l’attachement des nouveau-nés et de leurs jeunes parents, intitulé PANJO*.

Porté conjointement par Santé publique France (anciennement INPES) et l'Agence des Nouvelles Interventions Sociales et de Santé (L'ANISS), en partenariat avec l’Université du Québec à Montréal, PANJO est actuellement expérimenté sur le territoire de la Moselle.

Il vise à renforcer les dispositifs de prévention précoce pendant la période périnatale, à promouvoir la santé maternelle et infantile et à soutenir le développement de relations harmonieuses parents-enfants en s’appuyant sur les visites à domicile des professionnels de la Protection Maternelle Infantile (PMI) du Département.

Plutôt que d’intervenir après-coup et être dans une logique de réparation face à des situations de détresse, les puéricultrices de PMI s’inscrivent dans une logique bienveillante de promotion de la santé du bébé et de ses parents, en instaurant une relation de confiance avec les familles. Les puéricultrices se positionnent en « accompagnant » auprès des mères en situation de vulnérabilité pour les remettre en capacité d’agir et renforcer leurs compétences parentales.

Face à des situations difficiles telles que la prématurité, la dépression périnatale, le sentiment de solitude, le stress de devenir parent, les violences conjugales, la séparation ou la perte d’emploi, le dispositif PANJO permet une prise en charge globale le plus en amont possible, tout en étant proportionné aux capacités de mobilisation et d’évolution de la famille ou de l’individu.

PANJO s’adresse prioritairement aux femmes qui éprouvent au cours de leur grossesse un sentiment de solitude ou qui se jugent insuffisamment entourées et soutenues pendant cette période. La PMI s’engage à rencontrer le bébé et ses parents à partir du 7ème mois de grossesse jusqu’aux 12 mois de l’enfant en fonction des besoins et des demandes formulées par les familles. Chaque visite dure environ 1 heure 30  avec une phase d’échange avec la famille à partir d’un jeu de cartes servant d’outil de médiation,  puis un temps d’observation conjointe du bébé.

Au fur et à mesure des visites, les compétences parentales se renforcent et permettent aux parents de repérer et comprendre les signaux que renvoie leur enfant et y répondre de manière adaptée. L’effet principal recherché de cette expérience est de promouvoir un environnement affectif sécurisant, propice au développement de l’enfant pour prévenir la survenue de situations de négligence ou de maltraitance.

Le dispositif est couplé à un protocole de recherche pour évaluer son impact auprès des familles.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Dr Jean-Louis GERHARD, Directeur à la sous-direction de la PMI de Moselle au 03.87.56.32.98 ou jean-louis.gerhard@moselle.fr

*PANJO : maman en espéranto

Mise à jour: 24/02/2017

Dernières actualités