Ville amie des enfants

Département ami des enfants Intercommunalité amie des enfants

Le Manifeste 2012 de l'Unicef pour l'enfance

© Fotolia

 

L’Unicef France appelle les candidats aux élections présidentielles à s’engager pour une politique de l’enfance et de la jeunesse ambitieuse et respectueuse de ses engagements internationaux.

En cette année d’élection présidentielle, où les candidats vont se doter de programmes concrets dans les champs d’intérêt général, l’Unicef France fait 10 propositions significatives pour améliorer la situation des enfants en France et dans le monde avec son Manifeste 2012 pour l’enfance.
En tant que collectivités amies des enfants, les villes et les départements partenaires de l’Unicef, sont d’ores et déjà porteuses des valeurs de la Convention internationale des droits de l’enfant. Elles peuvent toutefois, en toute liberté, choisir d’appuyer cette démarche.

Un rappel des progrès à faire
Acteur national et international de premier plan pour la protection des enfants, l’Unicef France souhaite en effet rappeler à la classe politique et au grand public que la France a d’importants progrès à faire dans la lutte contre la pauvreté des enfants, contre l’exclusion des enfants victimes de handicaps, contre la stigmatisation des enfants et des adolescents issus des communautés immigrées et roms, contre le durcissement de la justice des mineurs, pour un meilleur respect des droits des enfants vivants dans les territoires d’Outre-Mer, etc.

Un pacte pour l’enfance
Le Manifeste 2012 de l’Unicef pour l’enfance a été élaboré sur la base de la Convention internationale des droits de l’enfant (ratifiée par la France en 1990), des observations du Comité des droits de l’enfant des Nations Unies lors de l’audition de la France en 2009, de l’expertise de l’Unicef France et de nombreux rapports et études sur la situation des enfants sur le territoire national.
Il propose des solutions concrètes à mettre en œuvre pour que les droits des enfants soient pleinement respectés et demande aux candidats de signer la charte reprenant les 10 propositions du Manifeste, preuve de leur engagement à le mettre en oeuvre.

« Le contexte de crise économique ne doit pas servir d’argument pour reléguer les enfants et les jeunes au second plan. Au contraire, puisqu’ils en subissent de plein fouet les conséquences et qu’ils sont au cœur de l’avenir du pays, ils doivent être au cœur des politiques publiques » souligne Jacques Hintzy, président d’Unicef France.

Un appel à la mobilisation
A travers ce Manifeste 2012 pour l’enfance, l’Unicef lance un appel aux candidats, et à l’opinion publique à se mobiliser pour que les droits de l’enfant s’appliquent à tous et partout, sans discrimination. Comment ? En signant le Manifeste.
Les collectivités amies des enfants peuvent relayer les propositions de l’Unicef pour que les tous enfants de France et du monde ne soient pas les laissés pour compte dans notre société et appeler à signer le Manifeste sur www.unicef.fr/elections2012.

Pour télécharger le Manifeste 2012 de l’Unicef pour l’enfance, cliquez ici.

Mise à jour: 24/04/2014

Dernières actualités