Ville amie des enfants

Département ami des enfants Intercommunalité amie des enfants

L'EQUITE : un nouvel objectif prioritaire pour l'UNICEF et ses partenaires

En 2010, ce sont 206 Villes amies des enfants, rejointes en cours d’année par le département de la Seine-et-Marne, premier Département ami des enfants, qui sont engagés avec l’UNICEF dans une démarche de progrès pour renforcer la mise en œuvre de la Convention internationale des droits de l’enfant sur notre territoire et pour donner toujours plus de réalité à la solidarité internationale.

2011 sera résolument placée sous le signe du renforcement de cette démarche par une exigence d’équité : faire en sorte que tous les enfants, aient accès à leurs droits sans discrimination, et en particulier là où ils sont le plus menacés.

Seule une volonté forte de tous les responsables et une utilisation plus juste des outils Villes amies des enfants, tels que le tableau de bord et le programme d’actions, permettront de servir efficacement cette ambition au plan local et contribuer ainsi à la réalisation des objectifs du millénaire.

Pour l’UNICEF, en effet, agir en direction des enfants les plus vulnérables, les plus exclus et les plus marginalisés, sera la ligne directrice pour les années à venir. La venue de Saad Houry, Directeur général adjoint de l’Unicef International, lors de notre prochaine rencontre des Villes amies des enfants, le 23 mars 2011 à Paris, sera l’occasion de présenter cet objectif prioritaire et de souligner l’enjeu mondial pour le développement que constitue l’équité pour les enfants vulnérables.

Ce sera aussi l’occasion de rappeler combien la mise en œuvre du programme d’actions Ville amie des enfants permet d’innover pour les droits des enfants à travers une collégialité élargie, une concertation et une participation actives des parents et des enfants, un égal accès de tous les enfants à la culture, aux sports, aux loisirs.

Mais innover, ce n’est pas seulement assurer l’accès, c’est aussi veiller à la qualité et à la cohérence des services pour l’enfance, veiller à ce que le bien être des enfants et des jeunes soit une priorité, que chaque enfant, chaque jeune, soit considéré comme acteur de son propre développement, expert de ses propres besoins.et écouté..

L’occasion donc de rappeler que les Villes amies des enfants et l’Unicef France se sont donnés une ambition commune : ne jamais se contenter de l’acquis, toujours chercher l‘excellence pour les enfants.

François LEONELLI
Vice-Président d’Unicef France

Mise à jour: 21/05/2014

Dernières actualités