Ville amie des enfants

Département ami des enfants Intercommunalité amie des enfants

« Les Passeports Jeunesse » : loisirs et culture pour tous

Partout en France, des initiatives pour renforcer l’accès des enfants à la culture et aux loisirs voient le jour. Dans ce domaine, les Villes amies sont particulièrement ambitieuses et actives.

Qu’il s’appelle « Passeport Junior », « Culture Pass » ou « Carte sortir », leur objectif est le même : offrir aux enfants et aux jeunes un accès aux activités culturelles, sportives et de loisirs à moindre coût. Un droit aux loisirs qui est énoncé dans l’article 31 de la Convention internationale des droits de l’enfant.

Les conditions d’accès et d’éligibilité sont souvent très simples : avoir entre 6 et 25 ans, habiter ou être scolarisé dans la ville qui propose le dispositif. Dans certains cas, le dispositif est gratuit comme à Montluçon. Dans d’autres, il faut s’acquitter d’une somme modique, en moyenne 5 €, pour obtenir le pass ou le chéquier de ses rêves !

Un sésame pour la gratuité et des réductions
Ces pass peuvent ouvrir les portes de réductions très importantes ou de la gratuité pour de nombreux spectacles ou activités. Les formules proposées sont aussi nombreuses que le nombre de villes qui les proposent.

Toulouse, Colmar et Romilly-sur-Seine proposent par exemple un pass pour les juniors (6-15 ans ou 6-11 ans) et les jeunes (12-26 ans). Ce pass est une carte donnant droit à des réductions chez les commerçants et associations partenaires, des entrées gratuites pour le cinéma, le théâtre, des concerts, des spectacles ou la ludothèque.
A Lille, c’est un chéquier culture qui pour 6 €, ouvre gratuitement la porte des salles de concert, des théâtres, des musées et des salles de cinéma partenaires de l’opération.

Pour les parents aussi
Romilly propose en plus un chéquier destiné aux parents pour qu’ils puissent accompagner leurs enfants pendant leurs sorties. Cette initiative particulièrement originale permet aux parents qui auraient tendance à se priver de sorties pour que leurs enfants ne soient privés de rien, de faire des activités avec leurs enfants. A l’heure où le lien familial se distend, ce type d’approche est précieux.

Des formules adaptées aux situations familiales
Dans la même optique, certaines villes ont fait le choix de la tarification au quotient familial ou sur la base de la situation des jeunes. Rennes offre ainsi aux jeunes qui ne pourraient pas forcément s’inscrire à une activité culturelle ou sportive un crédit de 150 € pour l’inscription ou l’équipement. A Lille, les familles en difficulté bénéficient, pour 6 € d’un chèque culture.

Le transport en plus !
Qui dit accès dit aussi transports. De nombreux jeunes sortent peu de leurs quartiers, soit parce qu’il n’y a pas de transports en commun, soit parce qu’ils n’ont pas les moyens de les payer. C’est pourquoi Lyon et La Rochelle ont inclus, dans leur carte culture pour les moins de 18 ans, un pass gratuit pour les transports en communs.

De nouvelles perspectives pour les jeunes, avec les jeunes !
Les Villes amies des enfants qui développent ces types d’initiatives sont formelles : depuis que ces pass, ces chéquiers ou ces formules existent, la fréquentation des salles de spectacle, des musées, des cinémas, selon les cas, est en hausse.
L’accès renforcé à la culture et aux loisirs, moteurs de socialisation et d’ouverture sur le monde, favorise le dialogue et le sentiment pour les jeunes de tous horizons, qu’ils sont pris en compte.
Dans cette perspective, la ville de Romilly est allée encore plus loin en demandant à des jeunes de 12 à 26 ans de tout horizon d’adapter l’offre du pass à leurs besoins.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur les sites internet de ces villes.

Mise à jour: 21/05/2014

Dernières actualités