L'univers UNICEF France

L'UNICEF France agit dans le monde entier pour protéger et défendre les droits des enfants. Découvrez les actions mises en place.

Découvrir

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Que devient la boutique de l’UNICEF France ?

Notre boutique en ligne solidaire ferme ses portes. Lisez notre FAQ pour en savoir plus.

En savoir plus

Engagement 4 Recommandation 3

Solidarité et pair à pair

© UNICEF France

Pourquoi cette recommandation ?

Il y a aujourd’hui près 1.8 milliards de jeunes sur notre planète, ils représentent un quart de la population mondiale. De plus en plus engagée, militante, la jeunesse veut s’impliquer, agir, porter des combats ou mener des projets. Ils ou elles constituent un immense potentiel pour leurs communautés, leurs villes et leurs pays d’un point de vue économique, politique ou social. La responsabilité des pouvoirs publics est donc de reconnaître les droits des enfants et des jeunes et d’en faire des partenaires et acteurs du changement, de leur donner les moyens de s’engager.

Qu’est-ce que l’engagement ?

L’engagement des enfants et des jeunes est l’intégration des enfants et des jeunes dans les domaines qui affectent leurs vies, leurs quartiers ; qu’il s’agisse de les faire participer aux échanges, aux événements mais aussi aux programmes et aux actions. Permettre l’engagement des enfants et des jeunes c’est leur permettre d’être associés, au même titre que les adultes, aux projets qui les concernent, aussi bien dans les phases d’identification, de diagnostic, d’évaluation des éléments mis en place en passant par l’élaboration elle-même des solutions.

La notion d’engagement est intimement liée à celle de participation. La participation est nécessaire pour contribuer à la construction de la conscience de la citoyenneté, renforcer les compétences et la confiance en soi, encourager l’échange entre parties prenantes mais aussi l’engagement. La notion d’engagement va en effet plus loin, il s’agit de permettre à l’enfant et au jeune d’agir concrètement et durablement sur son environnement.

Pourquoi une Ville amie des enfants doit agir ?

Il s’agit ici pour les villes de mettre en place des dispositifs permettant l’engagement effectif des enfants et des jeunes ; des dispositifs adaptés à leur âge. Par la mise en œuvre de cette recommandation, il s’agit pour la ville de donner les moyens aux jeunes de participer de façon autonome par un engagement individuel ou collectif, de passer à l’action. Cet engagement sera d’autant plus riche s’il contribue à développer le pair à pair : des jeunes vont sensibiliser et mobiliser d’autres jeunes, des enfants organisent un événement ou une action pour d’autres enfants. Le message n’en sera que plus percutant s’il est porté par les enfants et les jeunes eux-mêmes auprès de leurs pairs. Des enfants convaincus sauront convaincre.

Un certain nombre d’éléments influent sur la volonté ou la capacité qu’aura un enfant à s’impliquer dans la vie de la collectivité.

Certains éléments encouragent la participation :

  • Mettre en place une politique volontariste dès le plus jeune âge visant à inciter à l’association aux projets de la collectivité
  • Légitimer la parole de l’enfant
  • Développer la volonté d’acquérir des responsabilités
  • Soutenir les projets d’enfant et de jeunes ayant un impact sur le territoire.

Mais d’autres éléments peuvent au contraire freiner la participation des enfants et des jeunes :

  • L’absence d’information relative à un possible engagement
  • Le manque de pouvoir et de prise en considération de l’avis des enfants et des jeunes
  • La difficulté à se sentir légitime et à être vu comme responsable
  • L’évolution des modes d’engagement non ou mal pris en compte par les adultes entraînant une incompréhension ou une inadéquation des supports proposés
  • Le manque d’initiatives proposant l’association des enfants et des jeunes aux projets
  • Le manque de soutien à la conduite de projets et à l’engagement.

Cela peut se traduire par :

Mettre en place un budget participatif exclusivement pour les enfants (primaire) :

Il s’agit ici pour la collectivité d’initier les enfants dès le plus jeune âge à des formes d’engagement collectif. Réserver une expérience de budget participatif uniquement aux enfants c’est ainsi leur permettre de s’exprimer, de proposer, de s’organiser dans un cadre restreint et sécurisant à leur échelle.

Encourager la participation des jeunes au budget participatif de la ville (collégiens/Lycéens/jeunes adultes) :

En mettant en place des dispositifs encourageant les jeunes à s’approprier de façon significative un budget participatif, la Ville propose une dynamique forte d’implication et d’engagement des jeunes pour leur territoire. Elle peut notamment aller à la rencontre des jeunes dans ses structures afin d’expliquer le dispositif et accompagner les jeunes dans la formalisation de leurs projets, elle peut également éditer une communication spécialement en direction des jeunes pour informer sur le dispositif. Les projets de jeunes sont alors autant de possibilités d’engagement. Par ailleurs, la simple implication de ces jeunes dans le montage des projets et leur défense représente en soi une forme d’engagement du jeune pour la ville, une montée en compétences.

Accompagner les jeunes dans la création de coopérative d’activité éphémère, encadrée par des professionnels (Lycée/étudiant) :

Il s’agit pour la Ville d’accompagner des jeunes dans la création d’une petite entreprise éphémère sous la forme d’une coopérative. Cette coopérative a pour ambition de développer une offre de services sur le territoire, de permettre à des jeunes de s’impliquer pour développer ces services et par là-même leurs compétences en matière d’entrepreneuriat.

S’impliquer dans l’offre d’engagement d’UNICEF France : Club UNICEF ou programme Jeune Ambassadeur :

En proposant l’offre d’engagement jeune d’UNICEF France dans ces structures enfance et jeunesse ou dans ses centres de loisirs, la Ville permet aux jeunes de son territoire de bénéficier d’outils et d’une proposition de parcours d’engagement tournés vers la ville, vers ses pairs mais aussi vers le monde. Ainsi, dès l’âge de 6 ans, la ville peut accompagner les enfants dans une forme d’engagement collectif via la mise en place de Clubs qui leur offrent la possibilité de monter des projets aux côtés d’UNICEF. Il s’agit d’un engagement associatif et d’éducation à la solidarité. Par ailleurs, pour les jeunes à partir de 10 ans et jusqu’à 26 ans, il est possible de s’engager individuellement en devenant Jeune ambassadeur d’UNICEF France, c’est-à-dire être membre d’une communauté, développer et mener des actions de sensibilisation et participer aux temps forts UNICEF.

Pour accompagner toutes ces offres, UNICEF France met à disposition des outils sur des thématiques identifiées par cycle ainsi qu’une proposition de méthodologies de gestion de projet solidaires qui sont autant de sources d’inspiration pour les enfants, les jeunes et leurs accompagnants éducatifs. Ces jeunes formés et sensibilisés peuvent à leur tour devenir des acteurs éducatifs sur leur territoire. Ils sont en capacité d’intervenir auprès de leurs pairs ou de sensibiliser des plus petits. La Ville peut s’appuyer sur eux et leur confier des missions d’accompagnement de projets solidaires à l’échelle des structures ou du territoire. Elle peut également leur faciliter la tâche et les encourager dans leurs projets par l’attribution de moyens logistiques, de contacts, de publics…

Ce qui va changer sur mon territoire

  • Permettre d’avoir une dynamique forte des jeunes sur le territoire
  • Permettre d’accompagner une montée en compétences des jeunes
  • Permettre de développer les capacités d’engagement, de responsabilisation et d’autonomie des jeunes

Paroles d’experts

“ Souvent décrits comme passifs, les jeunes français·e·s sont pourtant très engagé·e·s au service de la société : près d’un·e jeune français·e sur deux est déjà membre d’une association ou prêt·e à s’engager bénévolement pour faire entendre sa voix. Cet engagement – dynamique, gratuit, volontaire, pérenne, empli de sens – n’a pas de limites chez les jeunes. […] À travers leur engagement, les jeunes développent des savoir-faire, des savoir-être et des compétences pratiques qui leur permettent de s’ancrer dans la vie locale et de s’y investir pleinement ! ”
Forum Français pour le Jeunesse
Association crée en 2012. Elle a vocation à permettre la représentation des jeunes par eux-mêmes au niveau national.

Paroles de jeunes

“ Avec d’autres jeunes, nous avons décidé de créer l’association Visages de Jeunes. Il s’agissait, pour nous, de mettre en avant la diversité des profils qui composent la jeunesse et les projets qu’elle porte au quotidien et donc de valoriser, de donner à voir la manière dont s’exprime l’engagement des jeunes. Elle nous permet de constater, chaque jour un peu plus, l’impact de leurs engagements. Ces actions permettent de changer de façon concrète la vie de nombreux acteurs et sont autant d’exemples qui montrent que nos territoires sont des lieux propices à l’expérimentation et dans lesquels un changement positif est possible. ”
Laura Bellois
19 ans, étudiante en seconde année de droit et co-fondatrice de l’association Visages de jeunes.