L'univers UNICEF France

L'UNICEF France agit dans le monde entier pour protéger et défendre les droits des enfants. Découvrez les actions mises en place.

Découvrir

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Que devient la boutique de l’UNICEF France ?

Notre boutique en ligne solidaire ferme ses portes. Lisez notre FAQ pour en savoir plus.

En savoir plus
© UNICEF

Crise du Covid-19 : Les enfants courent un risque accru de maltraitance, de négligence, d'exploitation et de violence

COVID-19 : Les enfants courent un risque accru de maltraitance, de négligence, d'exploitation et de violence alors que les mesures d'endiguement s'intensifient

Les recommandations techniques de l’Alliance pour la protection de l’enfant dans l’action humanitaire, dont UNICEF fait partie, publiées le 20 mars 2020 visent à aider les autorités à renforcer les mesures de protection des enfants pendant la pandémie.

Des centaines de millions d’enfants dans le monde seront probablement confrontés à des menaces croissantes pour leur sécurité et leur bien-être – notamment la maltraitance, la violence sexiste, l’exploitation, l’exclusion sociale et la séparation d’avec les personnes qui s’occupent d’eux – en raison des mesures prises pour contenir la propagation de la pandémie COVID-19. UNICEF exhorte les gouvernements à assurer la sécurité et le bien-être des enfants dans un contexte où les retombées socio-économiques de la maladie s’intensifient. L’agence des Nations unies pour l’enfance, avec ses partenaires de l’Alliance pour la protection de l’enfance dans l’action humanitaire, a publié un ensemble de conseils pour aider les autorités et les organisations participant à la réponse.

En quelques mois, COVID-19 a bouleversé la vie des enfants et des familles du monde entier. Les mesures de quarantaine, telles que les fermetures d’écoles et les restrictions de mouvement, bien que jugées nécessaires, perturbent les routines et les systèmes de soutien des enfants. Ils ajoutent également de nouveaux facteurs de stress pour les personnes qui s’occupent des enfants et qui doivent parfois renoncer à travailler.

La stigmatisation liée à COVID-19 a rendu certains enfants plus vulnérables à la violence et à la détresse psychosociale. Parallèlement, les mesures de contrôle qui ne tiennent pas compte des besoins et des vulnérabilités spécifiques des femmes et des filles peuvent également accroître leur risque d’exploitation sexuelle, d’abus et de mariage d’enfants. A la marge, des données récentes en Chine, par exemple, indiquent une augmentation significative des cas de violence domestique contre les femmes et les filles.

« À bien des égards, la maladie atteint désormais des enfants et des familles bien au-delà de ceux qu’elle infecte directement », a déclaré Cornelius Williams, chef de la protection de l’enfance à UNICEF. « Les écoles ferment. Les parents ont du mal à s’occuper de leurs enfants et à joindre les deux bouts. Les risques pour la protection des enfants augmentent. Ces conseils prodiguent aux gouvernements et aux autorités chargées de la protection un aperçu des mesures pratiques qui peuvent être prises pour assurer la sécurité des enfants en ces temps incertains. »

Des taux accrus de maltraitance et d’exploitation des enfants ont été enregistrés lors de précédentes urgences de santé publique. Les fermetures d’écoles lors de l’épidémie du virus Ebola en Afrique de l’Ouest de 2014 à 2016, par exemple, ont contribué à l’augmentation du travail des enfants, de la négligence, des abus sexuels et des grossesses chez les adolescentes. En Sierra Leone, les cas de grossesse chez les adolescentes ont plus que doublé par rapport à la période précédant l’épidémie, pour atteindre 14 000.

Dans le cadre de ces orientations, l’Alliance recommande aux gouvernements et aux autorités de protection de prendre des mesures concrètes pour que la protection des enfants fasse partie intégrante de toutes les mesures de prévention et de contrôle de COVID-19, notamment :

  • Former le personnel des services de santé, d’éducation et de l’enfance aux risques liés à la protection des enfants dans le cadre de COVID-19, notamment à la prévention de l’exploitation et des abus sexuels et à la manière de signaler les problèmes en toute sécurité ;
  • Former les premiers intervenants sur la manière de gérer la divulgation de la violence sexiste (Guide de poche sur la violence liée au sexe) et collaborer avec les services de santé pour soutenir les victimes de violence liée au sexe ;
  • Accroître le partage d’informations sur les services d’orientation et autres services de soutien disponibles pour les enfants ;
  • Faire participer les enfants, en particulier les adolescents, à l’évaluation de la manière dont COVID-19 les affecte différemment afin d’éclairer la programmation et la défense des droits ;
  • Fournir un soutien ciblé aux centres de soins provisoires qui accueillent des enfants et les familles, afin de leur apporter un soutien psychosocial ;
  • Fournir une aide financière et matérielle aux familles dont les revenus ont été touchés;
  • mettre en place des mesures concrètes pour prévenir la séparation entre l’enfant et sa famille, et assurer un soutien aux enfants laissés seuls sans soins adéquats en raison de l’hospitalisation ou du décès d’un parent ou d’une personne qui s’occupe d’eux ; et
  • Veiller à ce que la protection de tous les enfants soit prise en compte au maximum dans les mesures de lutte contre les maladies.

Retrouvez la note technique sur la protection des enfants pendant la pandémie de coronavirus ICI

Lire aussi

«Vous, qui soutenez UNICEF, j’espère qu'avec nos propositions, vous changerez le monde ! »

«Vous, qui soutenez UNICEF, j’espère qu'avec nos propositions, vous changerez le monde ! »

Les 18 et 19 juin, lors de la Rencontre nationale des Villes amies des enfants, 300 élus, agents des collectivités territoriales et bénévoles de l’UNICEF France se sont réunis pour échanger et élaborer des solutions concrètes afin de lutter contre la pauvreté infantile.
21 juin 2024
Actualités
Santé mentale des enfants : des constats aux solutions

Santé mentale des enfants : des constats aux solutions

Entre mars et juin 2024, les villes se retrouvent autour de quatre rendez-vous en ligne pour renforcer leurs pouvoirs d’action autour du bien-être des enfants et des jeunes. Découvrez les retours sur les premières interventions et les travaux enclenchés autour du Manifeste des Villes amies des enfants.
19 avril 2024
Accompagnement Actualités
Appel à manifestation d'intérêt : Vers des mesures clés portées par les jeunes pour lutter contre la pauvreté

Appel à manifestation d'intérêt : Vers des mesures clés portées par les jeunes pour lutter contre la pauvreté

En mai 2024, l'UNICEF France organise des groupes de discussion à partir des données locales issues de la Consultation nationale 2024. L'objectif ? Permettre aux enfants et adolescents de donner leur avis sur l'amélioration de leurs droits – notamment en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.
19 février 2024
Actualités Consultation nationale des 6/18 ans Événements
Enfants sans domicile : améliorons leurs conditions de vie !

Enfants sans domicile : améliorons leurs conditions de vie !

L’UNICEF France lance un comité technique Enfants sans domicile au premier semestre 2024. Pour orienter les discussions, une grande enquête sur les actions mises en place par les collectivités est lancée.
16 février 2024
Actualités Projet clé en main Événements
Une année 2024 sous le signe de la Rencontre

Une année 2024 sous le signe de la Rencontre

Après une édition réussie à Aix-en-Provence en 2022, la prochaine Rencontre nationale des Villes amies des enfants est programmée les 18 et 19 juin 2024 à Lille.
2 janvier 2024
Accompagnement Événements
Faisons de la lutte contre la pauvreté des enfants une priorité !

Faisons de la lutte contre la pauvreté des enfants une priorité !

Mercredi 12 avril, se tenait à l’Assemblée nationale le colloque « Promouvoir et mettre en œuvre les droits des enfants en situation de précarité » organisé par l’UNICEF France avec le soutien des députées Michèle Peyron et Isabelle Santiago. Un mois plus tard, 275 élus signaient une lettre ouverte au Président de la République pour lui rappeler l'urgence de mettre en œuvre une politique volontariste de lutte contre la pauvreté des enfants.
19 avril 2023
Actualités Événements
Cycle d'ateliers sur la lutte contre la pauvreté des enfants : 182 participants et 41 villes représentées

Cycle d'ateliers sur la lutte contre la pauvreté des enfants : 182 participants et 41 villes représentées

L’UNICEF France a démarré en 2022 les cycles d’ateliers thématiques proposés au réseau Ville amie des enfants dans le cadre de leur partenariat avec l’association.
18 avril 2023
Actualités Événements
Voir plus