L'univers UNICEF France

L'UNICEF France agit dans le monde entier pour protéger et défendre les droits des enfants. Découvrez les actions mises en place.

Découvrir

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
© UNICEF France / Jacques Monnin

Droits de l’enfant en France : où en est-on 25 ans après ?

A l’occasion des 25 ans de la ratification par la France de la Convention internationale des droits de l’enfant, l’UNICEF France publie un ouvrage collectif « Les enfants peuvent bien attendre » concernant l’effectivité des droits des enfants en France. Destiné aux pouvoirs publics, aux élus et aux agents des Collectivités amies des enfants, au monde associatif et aux professionnels du monde de l’enfance et de l’adolescence, cet ouvrage se veut un outil de plaidoyer pour tous les enfants et les jeunes vivant en France.

Pour le 25ème anniversaire de la ratification de la CIDE par la France, l’UNICEF France a demandé à 25 experts et personnalités exerçant dans des domaines de compétences divers (sociologues, juristes, médecins, universitaires, professionnels de la protection de l’enfance) et, pour la première fois, les trois anciennes et l’actuelle Défenseure des enfants de partager leurs réflexions sur l’effectivité des droits des enfants en France, en 2015.

C’est le fruit de cette collaboration que nous partageons avec vous grâce à cet ouvrage collectif intitulé « Les enfants peuvent bien attendre » (en téléchargement ci-dessous) et préfacé par Christine TAUBIRA, Garde des Sceaux et Ministre de la Justice.

Qu’allons-nous faire pour que plus un enfant ne voit son droit à l’éducation nié, ne souffre du fait de la condition économique ou sociale de ses parents, ne grandisse séparé de sa famille, ne soit discriminé du fait de sa différence ou encore de son handicap ?

En reconnaissant que la France a fait de nombreux progrès sur ce chemin depuis 25 ans et en rappelant qu’il vaut bien mieux naître et grandir en France que dans bon nombre d’autres pays dans le monde, nous ne pouvons pourtant pas faire l’économie de cette interrogation.

Une triste ligne de force se dégage à la lecture de l’ensemble des contributions de cet ouvrage : les enfants peuvent bien attendre…

« Cette ligne de force dessine les contours de la promesse qui avait été faite aux enfants il y a 25 ans. Nous ne pouvons que constater l’échec des adultes à se montrer complètement à la hauteur de celle-ci, en particulier concernant les enfants les plus vulnérables. C’est donc à la fois à une forme d’introspection mais aussi à une alliance que j’invite chacun, avec une adresse particulière en direction des pouvoirs publics, en responsabilité et aux décisions », indique Jean-Marie DRU, président de l’UNICEF France.

Et d’ajouter « la France doit être plus efficiente et faire de l’équité envers tous une nouvelle ambition, pour respecter pleinement ses engagements internationaux et que les droits de l’enfant deviennent réellement effectifs pour chaque enfant. Partout, tout le temps. Unissons-nous pour les enfants, plus que jamais ! »

Téléchargez l’ouvrage « Les enfants peuvent bien attendre ».

Pour en savoir plus, téléchargez le rapport alternatif de l’UNICEF France « Chaque enfant compte. Partout, tout le temps » présenté en juin 2015 au Comité des Droits de l’enfant des Nations Unies.

Lire aussi

Avignon : Une cour pour toi et moi

Avignon : Une cour pour toi et moi

Avignon | 29 septembre 2022
Bonne pratique
Chauconin-Neufmontiers : une pédagogie positive au cœur des accueils de loisirs

Chauconin-Neufmontiers : une pédagogie positive au cœur des accueils de loisirs

Chauconin-Neufmontiers | 26 septembre 2022
Bonne pratique
Des services de garde d'enfants abordables et de qualité encore inaccessibles en France

Des services de garde d'enfants abordables et de qualité encore inaccessibles en France

Selon un nouveau rapport d'UNICEF, le Luxembourg, l'Islande, la Suède, la Norvège et l'Allemagne sont les mieux classés parmi les 41 pays de l'OCDE et de l'UE en matière de services de garde d'enfants, alors que la France se retrouve dans le milieu du classement en 19e position.
23 juillet 2021
Actualités
Covid-19 : Des kits d'activité de loisirs pour les enfants et les jeunes à Angers

Covid-19 : Des kits d'activité de loisirs pour les enfants et les jeunes à Angers

Pendant cette période de confinement et particulièrement durant les vacances scolaires, il est souvent impossible pour les enfants des familles les plus démunies d’avoir accès à des activités. Angers et ses partenaires ont distribué des kits d’activités de loisirs dans les quartiers prioritaires.
Angers | 24 avril 2020
Bonne pratique
Crise du Covid-19 : Les enfants courent un risque accru de maltraitance, de négligence, d'exploitation et de violence

Crise du Covid-19 : Les enfants courent un risque accru de maltraitance, de négligence, d'exploitation et de violence

COVID-19 : Les enfants courent un risque accru de maltraitance, de négligence, d'exploitation et de violence alors que les mesures d'endiguement s'intensifient
31 mars 2020
Actualités
Mettre fin à l'enfermement des enfants - Vous avez la clé

Mettre fin à l'enfermement des enfants - Vous avez la clé

Pour la première fois, UNICEF France lance une campagne de mobilisation citoyenne afin de mettre un terme à l’enfermement administratif des enfants sous toutes ses formes. Alors que le nombre d’enfants enfermés augmente fortement depuis plusieurs années, UNICEF France rappelle aux autorités que, quel que soit son statut migratoire ou celui de ses parents, un enfant ne devrait jamais être enfermé.
9 mai 2019
Outils de sensibilisation
Andrésy : un permis pour circuler sur internet

Andrésy : un permis pour circuler sur internet

Pour prévenir les risques sur l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux, la Ville d’Andrésy a mis en place le « Permis internet » à l’attention des enfants de CM2.
Andrésy | 13 juin 2018
Bonne pratique
Voir plus