L'univers UNICEF France

L'UNICEF France agit dans le monde entier pour protéger et défendre les droits des enfants. Découvrez les actions mises en place.

Découvrir

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Agissez en achetant solidaire

Offrez à vos proches des cadeaux qui ont du sens et qui contribuent concrètement à aider des enfants vulnérables.

Découvrir
L'illustration représente l'environnement digital sur lequel les villes travaillent au cours des ateliers.©Viviana Gozzi-Zélie Lautredou/Co Design-it

Impliquer les enfants dans les décisions, ça ne s’improvise pas

Le 9 novembre se tenait le quatrième et dernier atelier en ligne dédié au droit à la participation des enfants et des jeunes. Promesse tenue : les collectivités ont enclenché des changements structurels.

La participation ne s’improvise pas !

Les Villes amies des enfants souhaitent enrichir leurs connaissances et renforcer leurs capacités à mettre en œuvre l’article 12 de la Convention internationale des droits de l’enfant.  

97 VAE, soit un tiers des villes du réseau ont pris part au cycle d’ateliers “Participation”. 

Une grande majorité d’entre elles n’avaient jamais suivi de formation sur le sujet. C’était le cas de 28 des 39 répondants au questionnaire d’évaluation (soit plus de 70%).  

Pourtant, prendre en compte les avis et opinions des enfants pour mettre en place des politiques publiques locales adaptées ne s’improvise pas ! Appliquer ce droit dans les pratiques professionnelles des collectivités nécessite d’en faire une priorité transversale du territoire. Il est donc indispensable que l’ensemble des agents y soient sensibilisés. 

L’UNICEF France ouvre au premier semestre 2024 un parcours de formation gamifié en e-learning sur le droit à la participation des enfants et des adolescents. Disponibles pour le grand public, les agents/élus des collectivités territoriales et les acteurs éducatifs, ces modules vous permettront :  

  • D’acquérir les connaissances de base sur le droit à la participation ;
  • Appliquer le droit à la participation des enfants, au sein de vos espaces.

Vous recevrez une communication spécifique via la newsletter Ville amie des enfants.  

Pour vous y inscrire c’est par ICI ! 

Les modalités d’inscription proposaient aux Villes de s’engager sur l’entièreté des 4 ateliers du cycle. 26 répondants sur 39 ont en effet suivi le cycle complet, ce qui leur a permis de bénéficier de l’ensemble des outils et ressources partagées. Un impact positif, démontré par le fait que :

  • 97% des répondants, (38/39) affirment avoir amélioré leurs connaissances sur le droit à la participation des enfants et jeunes. 
  • 94,8% (37/39) des répondants affirment que les ressources partagées sont utiles pour améliorer leurs pratiques professionnelles.  
  • 97% (38/39) des répondants souhaitent pouvoir continuer d’échanger avec le réseau sur des format de groupe de réflexion sur la participation des enfants, café participatif ou encore une rencontre annuelle.

Des postures professionnelles respectueuses

Les participants ont apprécié les apports théoriques, mais aussi le partage d’outils pratiques. Les 9 conditions du Comité des droits de l’enfant pour adopter une approche éthique et respectueuse de la participation deviennent un guide utile pour les agents.   

L’arbre des causes et conséquences du manque de participation des enfants dans les villes figure aussi comme l’un des principaux apports de l’atelier. De quoi permettre aux participants d’analyser plus finement les leviers présents dans leurs collectivités et lever les freins.  

Le cycle d’atelier a en effet eu un impact non négligeable sur deux axes fondamentaux : 

87,2%

34/39 répondants impliqueront davantage les enfants dans les décisions en les associant à chaque étape du processus.

82,1%

32/39 répondants chercheront à impliquer les enfants les plus éloignés et vulnérables dans les décisions.

Les échanges entre participants ont par ailleurs été précieux pour rendre concret ces axes d’améliorations.  

Changements structurels en cours

Suite aux ateliers, 86,6% des répondants (33/39) déclarent actuellement travailler à renforcer la participation des enfants et des jeunes dans des dispositifs déjà existants. Cela se traduit par : 

  • Des actions de formations des professionnels pour développer l’impact de la prise en compte de la parole de l’enfant ; 
  • Le développement d’une approche transversale (direction/services) ; 
  • La mise à disposition de moyens supplémentaires (RH, budgétaire, matériel). 

Innover et initier de nouveaux dispositifs dans la ville fait aussi partie des perspectives de 79,5% des répondants (31/39).  

Les collectivités qui n’ont pas encore de Conseils Municipaux d’Enfant ou de Jeunes pensent à en créer, tandis que d’autres réfléchissent à comment mieux prendre en compte l’avis des enfants dans le Projet Educatif De Territoire ou les services public proposés.  

Aux programmes des collectivités : création d’un Centre d’Animation de la Vie Locale, consultation des enfants sur un parc écologique, recrutement de médiateurs jeunesse, augmentation du budget du Conseil municipal d’enfants, Passeport citoyens et création d’un outil pour définir le degré de participation attendu par les acteurs quand ils sollicitent des enfants. 

Il reste encore à faire !

Les Villes amies participantes aux ateliers ne souhaitent cependant pas s’arrêter là… l’UNICEF France non plus ! 

En 2024, l’accompagnement auprès des collectivités sur le sujet, prendra plusieurs formes :  

  • Modules e-learning
  • Déploiement de la Consultation nationales des 6-18 ans
  • Table-ronde, ateliers sur la mise en œuvre au niveau local à l’occasion de la Rencontre nationale 2024
  • …mais aussi directe implication d’enfants et de jeunes lors de cet évènement pour que le réseau Ville amie des enfants soit à la hauteur de sa promesse ! 

L’UNICEF France continue également à porter de nombreuses propositions auprès des décideurs publics nationaux afin qu’ils prennent davantage et mieux en compte la parole des enfants dans l’élaboration des politiques publiques.