Faire vivre le partenariat entre les Villes et les Comités départementaux de l'Unicef

Dans le prolongement de la 8e Rencontre des Villes amies des enfants, les référents VAE de l’Unicef se sont réunis le 24 mars dernier pour échanger sur leurs expériences et soutenir la dynamique qui anime le partenariat entre les Villes amies des enfants et les Comités départementaux de l’Unicef. Retour sur cette journée.

Avec un réseau qui compte aujourd’hui 206 Villes amies des enfants partenaires de l’Unicef France, il est important de faire vivre ce partenariat et de le faire évoluer pour enrichir la relation entre les municipalités et les Comités départementaux de l’Unicef, gage de succès de la démarche VAE.

Après une présentation des compétences des villes dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse par Sébastien FERRIBY de l’Association des Maires de France, trois sujets ont émergé pour illustrer le développement des relations entre les Villes amies des enfants et les Comités :

La formalisation du plan d’actions annuel
Pour favoriser une relation efficace, il doit y avoir dans chaque VAE un bénévole Unicef dont la mission est d’assurer le lien entre la ville et le Comité départemental. Objectifs : initier un véritable plan d’actions annuel avec notamment des évènements et des opérations de sensibilisation sur la situation des enfants du monde et sur leurs droits et accompagner la ville dans sa mise en oeuvre
C’est ce qu’a mis en place le Comité Unicef du Finistère avec la ville de Landivisiau en signant une convention définissant le contenu et les modalités du partenariat. Si vous souhaiter mettre en place un plan d’actions annuel, un modèle peut être téléchargé en cliquant ici.

Le Comité Unicef associé aux cercles de réflexion sur la jeunesse
On le constate bien souvent, le partenariat entre les villes et les Comités départementaux se construit dans la confiance et la durée. C’est ainsi que le Comité des Hautes-Alpes a su développer avec les 3 VAE, réparties sur un département très étendu, des contacts solides basés sur un relationnel important et une grande disponibilité. Petit à petit, de nombreuses actions se sont mises en place pour aboutir à la participation du Comité départemental au sein de structures municipales telles que le groupe de réflexion dans les quartiers/jeunesse de la ville de GAP, le conseil d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité du collège de Veynes ou au sein du conseil d’administration du Centre communal d’action sociale de Laragne (en cours).
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Régine BON, Présidente du CD Unicef des Hautes-Alpes au 04.92.43.07.81.

Une rencontre départementale entre Villes amies des enfants
Que faire quand un département compte à lui tout seul 7, 10 ou 12 VAE ? Assurer une coordination et pour cela, organiser une rencontre annuelle entre des Villes amies du département et le Comité départemental de l’Unicef à l’image de ce qu’a proposé le Comité du Val de Marne, en octobre 2010. Objectifs de cette rencontre : établir une relation entre les villes, échanger sur les bonnes pratiques dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse et décloisonner les services et les acteurs locaux. Cette rencontre a également permis au Comité Unicef du Val de Marne de rappeler les grands principes de la démarche Ville amie des enfants et définir des actions communes pour la mise en œuvre du programme d’actions.
On ne peut que recommander la généralisation de cette pratique dans tous les départements comptant plusieurs VAE, avec pour objectif central l’harmonisation de la démarche en matière de partenariat
Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Christian LACROIX, Président du CD Unicef du Val de Marne au 01.45.94.89.24.

 

 

Mise à jour: 16/07/2014

Dernières actualités