L'univers UNICEF France

L'UNICEF France agit dans le monde entier pour protéger et défendre les droits des enfants. Découvrez les actions mises en place.

Découvrir

Le programme École amie
des droits de l’enfant vise à faire de l’école un lieu plus juste, plus inclusif et plus participatif.

Découvrir
My Unicef logo

Trouvez des informations,
des activités ludiques et éducatives, des ressources pédagogiques ou comment créer un projet solidaire.

Découvrir
Photo d'illustration de la boutique solidaire de l'UNICEF France

Que devient la boutique de l’UNICEF France ?

Notre boutique en ligne solidaire ferme ses portes. Lisez notre FAQ pour en savoir plus.

En savoir plus
© UNICEF

Des services de garde d'enfants abordables et de qualité encore inaccessibles en France

Selon un nouveau rapport d'UNICEF, le Luxembourg, l'Islande, la Suède, la Norvège et l'Allemagne sont les mieux classés parmi les 41 pays de l'OCDE et de l'UE en matière de services de garde d'enfants, alors que la France se retrouve dans le milieu du classement en 19e position.

Où en sont les pays riches en matière de garde d’enfants ? – publié par le Bureau de la recherche d’UNICEF – Innocenti, classe les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et de l’Union européenne (UE) en fonction de leurs politiques nationales en matière de garde d’enfants et de congé parental. Ces politiques portent notamment sur l’accessibilité, le coût financier et la qualité des services de garde pour les enfants entre la naissance et l’âge scolaire.  En France, les collectivités territoriales ont également la capacité d’agir dans ce domaine.

“ Pour donner aux enfants le meilleur départ dans la vie, nous devons aider les parents à construire l’environnement nourricier et aimant qui est si essentiel à l’apprentissage, au bien-être émotionnel et au développement social des enfants. L’investissement des gouvernements dans des politiques favorables à la famille, notamment en matière de garde d’enfants, permet aux parents de disposer du temps, des ressources et des services nécessaires pour soutenir leurs enfants à chaque étape de leur développement. ”
Henrietta Fore
Directrice générale d’UNICEF de 2018 à 2022, déclaration de juin 2021

Les pays les mieux classés dans le classement du rapport combinent accessibilité financière et qualité des services de garde d’enfants organisés mais aussi congés longs et bien rémunérés.

De l’importance des congés rémunérés

Les congés prénataux, maternels et paternels rémunérés permettent aux parents de nouer des liens avec leur bébé, favorisent le développement sain de l’enfant, réduisent la dépression maternelle et renforcent l’égalité entre les sexes. La France n’est classée que 22e pour ce critère « congés parentaux ».
Aussi, UNICEF France recommande tout d’abord au gouvernement de renforcer l’attractivité du congé parental d’éducation en revalorisant son indemnisation et de repenser le rapport à la parentalité au sein de l’entreprise.

Les services de garde d’enfants doivent être accessibles, abordables et de qualité

Si un congé bien conçu aide les parents pendant les premiers moments de la vie d’un enfant, une fois que ce soutien prend fin et que les parents sont prêts à reprendre le travail ou à en rechercher, la garde d’enfants doit pouvoir aider les parents.

Pourtant, le manque de services de garde d’enfants abordables ou l’inadaptation de l’offre peuvent alors devenir un obstacle majeur pour les parents, ce qui aggrave les inégalités socio-économiques.

La France est classée 7e concernant l’accès aux services d’accueil du jeune enfant. Les inégalités liées à cet accès sont particulièrement marquées dans le pays : en 2017, 76,5 % des ménages à haut revenu avaient recours à ces services, contre seulement 31,6 % des ménages modestes. Dans le cadre de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté adoptée en 2018, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures visant à renforcer l’accessibilité des services d’accueil du jeune enfant pour les familles en situations de précarité.

A travers son réseau Ville amie des enfants, UNICEF France incite les collectivités à investir pleinement dans ce domaine de la petite enfance. De par leurs compétences, elles sont en effet des actrices essentielles de l’accompagnement des parents, des professionnels et des tout-petits pour mettre en place les conditions permettant à chaque enfant le meilleur développement.

Les exemples sont à la fois multiples et très concrets pour agir pour le bien-être des tout-petits en mettant en place des mesures incitatives ou facilitantes pour les familles : réserver un quota de places aux enfants les plus vulnérables, offrir la possibilité d’accueillir les enfants à des horaires décalés, pour de très courtes périodes ou sans obligation d’emploi des parents.

Investir dans la petite enfance ce peut être aussi mettre en œuvre des actions de soutien à la parentalité, de développement de structures ou encore des actions de formation et de qualification des personnels.

Pour UNICEF France, la Ville a les moyens d’en finir avec la reproduction du cycle de la pauvreté et des inégalités sociales.

“ Donner aux parents le soutien nécessaire pour donner aux enfants une base solide n’est pas seulement une bonne politique sociale, c’est aussi une bonne politique économique. ”
Henrietta Fore

Lire aussi

Santé mentale des enfants : des constats aux solutions

Santé mentale des enfants : des constats aux solutions

Entre mars et juin 2024, les villes se retrouvent autour de quatre rendez-vous en ligne pour renforcer leurs pouvoirs d’action autour du bien-être des enfants et des jeunes. Découvrez les retours sur les premières interventions et les travaux enclenchés autour du Manifeste des Villes amies des enfants.
19 avril 2024
Accompagnement Actualités
Appel à manifestation d'intérêt : Vers des mesures clés portées par les jeunes pour lutter contre la pauvreté

Appel à manifestation d'intérêt : Vers des mesures clés portées par les jeunes pour lutter contre la pauvreté

En mai 2024, l'UNICEF France organise des groupes de discussion à partir des données locales issues de la Consultation nationale 2024. L'objectif ? Permettre aux enfants et adolescents de donner leur avis sur l'amélioration de leurs droits – notamment en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.
19 février 2024
Actualités Consultation nationale des 6/18 ans Événements
Enfants sans domicile : améliorons leurs conditions de vie !

Enfants sans domicile : améliorons leurs conditions de vie !

L’UNICEF France lance un comité technique Enfants sans domicile au premier semestre 2024. Pour orienter les discussions, une grande enquête sur les actions mises en place par les collectivités est lancée.
16 février 2024
Actualités Projet clé en main Événements
Une année 2024 sous le signe de la Rencontre

Une année 2024 sous le signe de la Rencontre

Après une édition réussie à Aix-en-Provence en 2022, la prochaine Rencontre nationale des Villes amies des enfants est programmée les 18 et 19 juin 2024 à Lille.
2 janvier 2024
Accompagnement Événements
Faisons de la lutte contre la pauvreté des enfants une priorité !

Faisons de la lutte contre la pauvreté des enfants une priorité !

Mercredi 12 avril, se tenait à l’Assemblée nationale le colloque « Promouvoir et mettre en œuvre les droits des enfants en situation de précarité » organisé par l’UNICEF France avec le soutien des députées Michèle Peyron et Isabelle Santiago. Un mois plus tard, 275 élus signaient une lettre ouverte au Président de la République pour lui rappeler l'urgence de mettre en œuvre une politique volontariste de lutte contre la pauvreté des enfants.
19 avril 2023
Actualités Événements
Cycle d'ateliers sur la lutte contre la pauvreté des enfants : 182 participants et 41 villes représentées

Cycle d'ateliers sur la lutte contre la pauvreté des enfants : 182 participants et 41 villes représentées

L’UNICEF France a démarré en 2022 les cycles d’ateliers thématiques proposés au réseau Ville amie des enfants dans le cadre de leur partenariat avec l’association.
18 avril 2023
Actualités Événements
Voir plus