Ville amie des enfants

Département ami des enfants Intercommunalité amie des enfants

Angers : des activités pour tous durant l’été

© Ville d'Angers

Depuis plus de 10 ans, Angers permet aux enfants de plusieurs quartiers qui ne fréquentent pas les structures de loisirs et ne partent pas en vacances, de participer à des temps d’animations ludiques durant tout l’été.

Cela fait une dizaine d’années que l’opération « Pied d’bat », mise en place par la Ville d’Angers aux pieds des immeubles pour favoriser l’accès de tous les enfants aux loisirs, permet aux enfants de plusieurs quartiers de profiter de nombreuses animations et activités ludiques gratuites durant l’été. « Là, nous sommes à Gallieni. La semaine prochaine nous serons à Nozay et la suivante à Gabriel Baron". Une excellente manière d'agir en proximité et de toucher le maximum d'enfants du quartier. "Nous avons un noyau dur de fidèles qui nous suivent d'un îlot à l'autre, auquel s'ajoutent des participants ponctuels".

Tipi, totem et "cow-boy-indien-trappeur"
Repérable par ses tonnelles et ses tables et chaises colorées, l'espace se veut accueillant. Et dès 14 h, les premiers enfants viennent se présenter spontanément. Pour s'inscrire, pas de formulaires à remplir. Un simple bonjour dit avec le sourire permet d'accéder aux activités. "Nous prenons note des noms et prénoms des enfants pour savoir qui est là. Si les enfants sont sous notre surveillance, mais ils restent sous la responsabilité de leurs parents jusqu'à 18 h", explique Cyril. Une fois inscrit, chacun peut alors participer à l'une ou l'autre des activités inscrites sur le tableau de la journée. Au programme, activités manuelles et artistiques, sports, jeux collectifs ou collaboratifs, jeux de société, coloriages, … Avec toujours deux ou trois propositions en rapport avec le thème de la semaine. Comme les indiens sont à l'honneur en ce début août, ce sera fabrication d'un totem en carton, atelier langue des signes ou encore un "cow-boy, indien, trappeur" pour une version réadaptée du traditionnel poule-renard-vipère. "Demain, on fabriquera un tipi", promet Cyril.

Un après-midi à la carte
« Rien n'est figé et nous adaptons nos activités en fonction de l'affluence et des envies des enfants", explique Charlotte qui honore sa 3ème année en tant qu’animatrice sur ce dispositif. Aussi, les animateurs disposent de matériels divers et variés pour satisfaire à toutes les envies. Rien que pour le sport : foot, tennis, volley, badminton, rugby peuvent par exemple être pratiqués au pied levé. "C'est là tout le charme et l'attrait de Pied d'bat", se réjouit-elle. "Il y a un cadre à respecter pour participer, mais à l'intérieur tout y est très libre". Nous avons moins de contraintes d'organisation et d'horaires que sur une structure. À nous d'ouvrir le champ des possibles au regard des envies de chacun".

Des partenaires incontournables
Autant de propositions qui viennent s'étoffer parfois par la présence de partenaires privilégiés. À commencer par la bibliothèque de Monplaisir qui vient apporter de la lecture pour tous les goûts et tous les âges. Journaux, revues, magazines, albums jeunesse, bande-dessinées… chacun y trouve son compte. "Sandra Halna, notre médiatrice "hors-les-murs" est présente chaque jour sur le site. Pendant ses congés, nous nous relayons avec Johann Audoin pour assurer une présence au moins deux après-midis par semaine", explique Véronique Adde, la responsable de la bibliothèque, entre deux lectures d'histoires. À ses côtés, des bénévoles de la première heure de « Pied d'bat » papotent autour d'un tricot ou d'un atelier couture, accompagnées par des enfants ravis de se mettre à la maille ou au crochet. Certains jours, ce sont des associations comme Toile d'éveil, ATD Quart-Monde ou encore les P'tits débrouillards qui se joignent à l'opération et proposent de nouvelles activités. "Nous envisageons même un inter-centre très bientôt avec les enfants du centre de loisirs de la Maison pour tous'".

Une aventure humaine
Une ouverture sur l'extérieur qui est le propre même de ces animations en pied d'immeuble qui se déroule sur d'autres quartiers d’Angers, comme la Roseraie ou Savary-Giran. "L'ambiance est toujours très détendue. Nous arrivons à créer de vraies relations avec les enfants. Ils sont conscients que l'on est là pour eux et nous le rendent bien. C'est du donnant-donnant", explique Charlotte. "Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas. Chaque après-midi est l'occasion de nouveaux échanges et de rencontres passionnantes". Y compris avec les parents, toujours plus nombreux à venir partager un thé ou un café. "En début de semaine, j'ai rencontré un papa qui joue de la guitare. Comme je fais un peu de percussions de mon côté, on va s'associer pour proposer un petit bœuf aux enfants et leur faire découvrir les instruments. C'est ça l'esprit Pied d'bat", explique Cyril.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter la Direction Education Enfance de la ville d’Angers au 02.41.05.43.95

 

Mise à jour: 08/09/2015

Dernières actualités